The Orient the outskirts of Quimper

image Un voyage immobile et raffiné entre la Bretagne et l'Inde. Le mariage heureux de deux cultures, où les pierres et les paysages bretons servent d'écrin aux gracieuses volutes d'un décor entièrement inspiré de cet ailleurs enchanteur.

Un incroyable destin 

Si l'inde tient en ces lieux une place de choix, ce n'est ni un hasard, ni une lubie des nouveaux propriétaires M. et Mme Sergeant.

Ce choix est un hommage à celui qui fit bâtir cet élégant manoir. En effet, cette noble bâtisse du XVIIIe siècle, aux lignes sobre et claires, fut la demeure de René Madec (1736-1784). Breton devenu Nabab dans les Indes Orientales, homme au destin incroyable. Une vie d'aventure qui devait le ramener, comblé d'honneur et de richesses en son pays natal où il fit construire cette jolie retraite pour y finir dans le calme sa vie tumultueuse. Il n'y vécut malheureusement que deux années, avant de mourir. Aujourd'hui le manoir de René Madec est devenu un lieu de réception et un hôtel de charme.

Une extension remarquable

De la grande allée qui borde le jardin à l'anglaise, le visiteur est tout d'abord séduit par l'élégance du manoir d'origine. Puis à l'arrière de cette demeure qui abrite aujourd'hui de Grands salons de réception, les hôtes de Monsieur et Madame Sergeant ont l'agréable surprise de découvrire un autre bâtiment tout aussi envoûtant.
S'inspirant de l'architecture du XVIIIe siècle, ce bâtiment qui accueille la partie hôtelière du site, donne l'agréable impression d'avoir traversé les siècles en beauté. Ces murs pourtant sont du XXIe siècle, et c'est en octobre 2007 que s'achevèrent les travaux de construction de ce petit hôtel.
Une réalisation remarquable voulue et pensée par M. et Mme Sergeant avec l'appui d'artisants, maçons, tailleurs de pierre et charpentiers choisis pour leur précieux savoir-faire et leurs connaissances des techniques de l'architecture anciennes.

Une construction à l'ancienne

La façade et l'architecture de l'hôtel ont été conçues et construites par un maçon travaillant à l'ancienne.
Il a su retrouver les équilibres l'harmonie des proportions d'un bâtiment de XVIIIe siècle. La douceur des lignes et les teintes claires des murs de granit et enduits à la chaux donnent à l'ensemble une belle patine, qu'accentuent le pierres de tailles récupérées sur un manoir en ruine des environs.
A l'intérieur, le choix des matériaux, les bois, la pierre volontairement laissé bruts et apparents créent une ambiance naturelle, à la fois chaleureuse, sobre et chic.